Entreprendre au présent

Entreprendre au présent

En 2018, 700 000 entre­pris­es ont été créées, soit 17% de plus qu’en 2017 (chiffres INSEE). L’entrepreneuriat a le vent en poupe. Comme l’affirme Alexan­dre Mars, « de plus en plus de jeunes veu­lent devenir entre­pre­neurs […].Beau­coup veu­lent se lancer, mais ils ne savent pas com­ment faire ». Qui sont ces créa­teurs d’entreprise et quels con­seils pour­rions-nous leur donner ?

 

 


Plus diplômés, plutôt novices, les entre­pre­neurs français restent dans l’ensemble des diplômés et majori­taire­ment mas­culins. Cer­taines qual­ités sem­blent pri­mor­diales. Dans le cadre de cet arti­cle, nous avons choisi d’interroger Stéphanie Maros, fon­da­trice de l’entreprise Senext, qui met en rela­tion des retraités et des entre­pris­es. Pour cette entre­pre­neuse, « Entre­pren­dre c’est imag­in­er son idéal […] C’est réalis­er ses rêves […] Il faut croire en son pro­jet et le met­tre en action ». Pour cela, « il faut de l’audace et de la per­sévérance ». Un entre­pre­neur ne doit jamais renon­cer. Il n’a pas peur de se lancer des défis. Ayant le goût pour la prise de risque, il doit sur­mon­ter les dif­fi­cultés avec maitrise et réflex­ion. Il est surtout capa­ble de rées­say­er après un « échec. Comme l’explique le Mou­ve­ment up, l’échec est mal­heureuse­ment un tabou en France. « Nous y voyons une faib­lesse et non un gage d’audace et d’expérience […] Pour­tant, les suc­cès arrivent rarement à la pre­mière ten­ta­tive.[…] Que cela soit un enfant qui apprend à faire du vélo ou un entre­pre­neur en herbe, l’apprentissage passe néces­saire­ment par quelques chutes et erreurs de par­cours qui ren­dent plus lucides, plus com­bat­if, plus vivant. » Il est néces­saire d’aller au-delà de ses échecs, de ne pas cul­pa­bilis­er » et par con­séquent d’ appren­dre à « réus­sir ses échecs », pour réus­sir la sec­onde initiative.


L’entrepreneur doit égale­ment être capa­ble de tra­vailler en équipe. Pour cela, il doit la for­mer et la man­ag­er. La com­mu­ni­ca­tion est essen­tielle. Il doit con­stam­ment aller vers les autres et com­pos­er avec eux. Se remet­tre en ques­tion et écouter les autres sont des qual­ités essen­tielles. Comme le con­seille Stéphanie Maros, le créa­teur d’entreprise doit savoir s’entourer de per­son­nes com­pé­tentes afin de pou­voir déléguer cer­taines tâch­es. En effet, même s’il peut être dif­fi­cile de se repos­er sur des per­son­nes qui ne sont pas à l’origine du pro­jet et qui pour­raient dès lors sem­bler moins impliquées, il est pri­mor­dial de se tourn­er vers des experts pour la ges­tion des tâch­es admin­is­tra­tives afin de ne pas s’essouffler.


Plusieurs con­seils peu­vent ain­si être prodiguer aux jeunes et futurs entre­pre­neurs. Comme en témoigne Stéphanie Maros, « Il est impor­tant de bien réfléchir et de faire con­fi­ance en son intu­ition […] Il faut surtout avoir un pro­jet qui nous prend aux tripes à chaque instant ». Avant de se lancer, il est néces­saire de con­naître son marché. C’est en con­nais­sant les forces et les faib­less­es du marché dans lequel on souhaite s’implanter, qu’on pour­ra le mieux s’adapter et se dif­férenci­er de son envi­ron­nement con­cur­ren­tiel. Être capa­ble de créer un pro­duit ou un ser­vice dif­féren­ci­a­teur avec une vraie valeur ajoutée est essen­tiel. Estimer avec pré­ci­sion le finance­ment dont il aura besoin pour péren­nis­er l’activité est aus­si une étape clé. Pour cela, le futur entre­pre­neur doit effectuer un bud­get prévi­sion­nel et être capa­ble d’estimer ses ventes prévi­sion­nelles. Les risques sont à anticiper afin de se cou­vrir ou de s’en prévenir. L’entrepreneur doit enfin choisir avec atten­tion la forme juridique la plus adap­tée à sa struc­ture. Ce choix est déter­mi­nant et aura, dans le futur, des con­séquences sociales et fiscales.

 

 

 

 

Sources :

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/entrepreneur/30066
https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/opinion-entrepreneuriat-cinq-risques-a-identifier-avant-de-se-lancer-1035740
https://www.rtl.fr/actu/conso/entreprise-de-plus-en-plus-de-gens-veulent-devenir-entrepreneurs-estime-alexandre-mars-7799941504
https://www.forbes.fr/entrepreneurs/etre-entrepreneur-est-un-metier-en-soi/

https://www.lentreprise.lexpress.fr/creation-entreprise/etapes-creation/le-profil-type-du-createur-d-entreprise-en-5-caractéristiques_180061.html
https://www.mouvement-up.fr/evenement/entrepreneuriat-echec-et-alors/

 

Notre site a subi un piratage informatique et peut avoir des fonctionnalités manquantes. Nous serons ravis de vous informer et répondre à vos demandes par mail à l'adresse contact@bretagne-conseil.fr.Contactez-nous !
+