Le COS : qu'est-ce que c'est ?

Aujourd’hui, les Comités d’Orientation Stratégique sont présents dans un grand nom­bre de struc­tures, notam­ment au sein de la Con­fédéra­tion Nationale des Junior-Entre­pris­es, mou­ve­ment fédérant l’ensemble des Junior-Entre­pris­es français­es. Bre­tagne Con­seil à crée son pro­pre comité d’orientation stratégique il y a main­tenant 4 ans, mais qu’en est-il vrai­ment aujourd’hui ?

Qu’est-ce-que le COS chez Bre­tagne conseil ?

Le Comité d’Orientation Stratégique de Bre­tagne Con­seil a été mis en place en 2016, en vue d’assurer la péren­nité et la con­ti­nu­ité de la Junior-Entre­prise entre les man­dats entrants et sor­tants. Comme son nom l’indique, sa mis­sion prin­ci­pale est de définir ou de révis­er cer­tains axes stratégiques, à la suite d’échanges autour de prob­lé­ma­tiques rat­tachées à Bre­tagne Con­seil et à ses per­for­mances. Le COS agit ain­si comme un con­seil de sur­veil­lance interne en por­tant un regard cri­tique sur la struc­ture, sans pour autant avoir de pou­voir déci­sion­naire sur cette dernière. Ses mem­bres ne peu­vent donc pas inter­venir dans la ges­tion directe de Bre­tagne Con­seil, laque­lle relève unique­ment des com­pé­tences du man­dat. Le COS accom­pa­gne toute­fois les Junior-Entre­pre­neurs en partageant leurs expéri­ences sur des sit­u­a­tions con­crètes. Le Comité d’Orientation Stratégique compte actuelle­ment cinq Alum­ni choi­sis par le man­dat en cours, pour un man­dat allant de jan­vi­er à décem­bre. Cette com­po­si­tion, ain­si que sa posi­tion externe, per­me­t­tent une prise de recul sur le plan stratégique et ses réu­nions men­su­elles assurent un suivi de la struc­ture tout au long du mandat.

Quels objec­tifs pour les 30 ans de Bre­tagne Conseil ?

La stratégie actuelle de Bre­tagne Con­seil repose sur un cycle stratégique de trois ans, lancé en 2018. Celui-ci avait été pen­sé dans le respect des valeurs prônées par la J.E., à savoir l’engagement, le pro­fes­sion­nal­isme, la qual­ité et la prox­im­ité avec les clients. Arrivant à échéance, ce cycle stratégique devra être repen­sé cette année par le man­dat P31 et le Comité d’Orientation Stratégique. L’objectif prin­ci­pal pour les 30 ans de Bre­tagne Con­seil est la L30 : faire de la struc­ture, une Junior-Entre­prise du top 30 français. Cela passera par la mise en place d’une nou­velle stratégie, avec des actions plus cohérentes, un meilleur suivi du plan d’action et des tâch­es effec­tuées au quo­ti­di­en. Les mem­bres du COS inter­vien­dront égale­ment pour don­ner des for­ma­tions au man­dat en cours. Ces échanges avec les Alum­ni sont des atouts essen­tiels au bon fonc­tion­nement d’une Junior, qui s’enrichit de par l’expérience de son réseau et monte ain­si en com­pé­tence. De plus, le COS met en place plusieurs pro­jets, dont celui de BCFac­to­ry, une étude sur l’économie ren­naise et les per­spec­tives sur cette dernière. Le but étant de faire de Bre­tagne Con­seil un généra­teur d’idées pour la com­mu­nauté rennaise.

Quel avenir pour le COS ?

À l’avenir, le COS de Bre­tagne Con­seil se dirige vers une for­mal­i­sa­tion plus poussée, en met­tant en place des man­dats au sein du COS. La par­tic­i­pa­tion au COS ne sera plus sur la base du volon­tari­at mais sera encadrée par des proces­sus qui ryth­meront la vie du comité et son inter­ven­tion au sein de la struc­ture. Reste à pos­er les bases d’un organ­isme qui aidera Bre­tagne Con­seil à se dévelop­per au fil des années et à attein­dre des objec­tifs clairs à l’issue de cette nou­velle édi­tion du COS. « L’idée d’une bal­ance des pou­voirs entre le COS, le Bureau et le reste de la struc­ture de manière générale peut être intéres­sante », dès lors, la per­spec­tive d’un respon­s­able du COS ou d’un secré­taire général est envisagée.

En con­clu­sion, le COS signe sa dernière édi­tion dans le for­mat annuel et ponctuel. Avec la mise en place de man­dats et d’un man­age­ment de la stratégie partagé entre les admin­is­tra­teurs de la Junior et les Alum­ni du COS. Des per­spec­tives de développe­ment, d’amélioration et de mon­tée en com­pé­tences sem­blent s’ouvrir pour les années à venir.

Pour les 30 ans de Bre­tagne Con­seil, le COS s’engage encore un peu plus dans la vie de la Junior. Avec l’importance et l’engagement accru de ce dernier, serait-il intéres­sant de faire de ces cinq mem­bres du COS, des mem­bres à part entière à la struc­ture qui gravit­erait autour des mem­bres act­ifs de la J.E., mais avec une fonc­tion spé­ci­fique de con­seil ? Ceci per­me­t­trait sans doute de séduire des prospects, par­fois retis­sants à l’idée de tra­vailler avec des Juniors-Entre­pre­neurs qui man­queraient par­fois d’expérience…